fbpx

Contraste saisissant entre une cuisine rustique et des appareils épurés

Si vous cuisinez tous les jours pour six, sans compter les amis et les membres de la famille de passage, vous savez exactement quelle est la cuisine idéale. Par conséquent, lorsque la famille Hendrickx – Nijs devait changer de cuisine, Lieve, la maîtresse de maison, savait précisément ce qu’elle voulait. Découvrons cette cuisine magnifique !

ID

Lieve, 42 ans, collaboratrice administrative
Wim, 48 ans, indépendant

Votre nouvelle cuisine est-elle le cœur de la maison ?

« Absolument ! Notre cuisine est vraiment multifonctionnelle : tantôt lieu de rencontre, tantôt bureau ou salle des fêtes. L’on y vient pour discuter, rire et faire la fête ! Nous y recevons toujours la famille et les amis à bras ouverts. Et nous ne prenons jamais l’apéritif dans notre séjour, mais toujours autour de l’îlot de cuisson. Nous célébrons aussi les anniversaires des enfants dans la cuisine. C’est ici que bat le cœur de notre convivialité. Depuis que nous avons notre nouvelle cuisine, notre accueil et notre hospitalité sont parfaits : tiroirs avec tout le matériel nécessaire pour transformer le moindre instant en moment de fête : six coupes à champagne, six verres à bière, quelques verres à eau, les serviettes nécessaires, les piques à cocktail et les plats de service. Après l’apéritif, nous nous installons à table, à moins d’un mètre de là … »

Pourquoi avez-vous choisi une nouvelle cuisine ?

« Notre ancienne cuisine de fabrication suédoise a rendu dix ans de bons et loyaux services. Mais les enfants grandissent, prennent de plus en plus de place, tombent amoureux, etc. Conséquence : nous recevions toujours plus de visiteurs. Même si c’était toujours une troupe joyeuse dans une bonne ambiance, nous devions en permanence ajouter des petites tables pour accueillir tout le monde. Il fallait donc revoir les dimensions à la hausse ! »

Quelles étaient vos exigences pour la nouvelle cuisine ?

« Nous voulions plus d’espace, plus de places assises et plus de volume de rangement. Comme cela faisait dix ans que nous cuisinions dans un espace trop exigu, nous savions très bien quels points améliorer : un îlot de cuisson avec tout à portée de main était un must absolu. Pour laver les légumes, les découper, pour charger le lave-vaisselle, rechercher quelques recettes en ligne, etc., je ne dois désormais plus que pivoter sur la gauche ou sur la droite, et perds ainsi un minimum de temps. Avec quatre enfants en pleine croissance à la maison, avec autant de hobbies, nous devons chaque jour nous plier à un emploi du temps presque militaire. J’essaie en général de limiter le temps de cuisine à trois quarts d’heure. Il faut pouvoir y avancer rapidement. »

Comment avez-vous géré ce virage en pratique ?

« Une fois que nous avons dessiné le plan de la cuisine avec Freja Home Styling, nous avons réalisé des petites cartes découpées à l’échelle avec les éléments qui figuraient dans les tiroirs et les armoires de notre ancienne cuisine. De cette manière, nous avions un aperçu parfait de nos besoins. Une approche très basique, j’en conviens, mais très efficace aussi ! De cette manière, tous les éléments de nos tiroirs se voyaient attribuer une place réservée. Nous nous sommes attachés à penser à tout : un tiroir pour les essuies de vaisselle, les épices, les boîtes à pain et même pour les restes de nourriture pour les poules. Nous avions ainsi une vue d’ensemble idéale de nos rangements et de la dimension des tiroirs – 30 ou 60 cm. Nous avions déjà réfléchi depuis longtemps à notre nouvelle cuisine et nous nous sommes focalisés sur les manquements. Selon nous, c’est la manière d’aboutir à la cuisine parfaite, à votre mesure. Et quand nous recevons de la visite, plus besoin de grimper dans les étagères pour trouver les coupes à champagne ! »

Quels appareils étaient incontournables pour vous ?

« Nous ne voulions que des appareils avec une valeur ajoutée avérée ! C’est ainsi que nous nous sommes tournés vers Miele. Après dix ans d’expérience culinaire dans une cuisine trop petite, nous savions dans quels appareils nous voulions investir. Nous avons retenu un four à vapeur combiné de très grande dimension et un four traditionnel combiné avec un micro-ondes. Pour les fourneaux, nous avons opté pour une grande plaque de cuisson avec six zones de cuisson de 20 cm sur 20 cm. De cette manière, nous pouvons placer les longues poêles dans le sens de la longueur et les grandes marmites peuvent occuper deux zones de cuisson. Nos enfants ont toujours grand appétit. Désormais nous préparons de grandes quantités de viandes et de légumes dans de grandes marmites et poêles. Il y a toute la place sur cette grande taque de cuisson. »

Vous avez aussi deux réfrigérateurs ?

« Auparavant, nous avions un frigo américain, très profond. Il arrivait ainsi de temps à autre que des restes finissent par pourrir. Comme nous ne voulions plus avoir ce type de problème, nous avons mis au point un système bien réfléchi pour nos deux frigos : le premier accueille tout ce qu’il faut pour le petit-déjeuner – charcuteries, confitures, fruits, boissons et produits laitiers. L’autre frigo est réservé aux légumes, sauces, poissons, viandes et fromages. Les trois tiroirs de congélation sont utilisés pour les « rations de réserve ». Notre fille peut aussi y placer ses produits sans gluten et un petit reste y est vite congelé. Nos frigos s’ouvrent par le milieu, comme une garde-robe. De cette manière, ils sont presque devenus des vitrines. »

Quel est l’élément qui vous procure aujourd’hui le plus de satisfaction ?

« Nous apprécions chaque jour le silence de notre lave-vaisselle dont la fonction de programmation est une bénédiction. Le grand fourneau et les deux frigos nous facilitent aussi nettement la vie. »